Choisir une couleur primaire

Intégrer des couleurs primaires dans un design peut souvent apparaître comme un défi.  Tout le monde sait qu’il est impossible de créer les trois couleurs de base (rouge, jaune et bleu) en mélangeant d’autres couleurs. La magie opère plutôt dans le sens inverse : ce sont les trois couleurs primaires qui sont mélangées pour obtenir toutes les autres couleurs et elles peuvent être combinées avec le blanc ou le noir pour créer des teintes (des tons plus clairs) ou des nuances (des variantes plus foncées) de ces mêmes couleurs.

La Polychromie Architecturale de Le Corbusier contient 63 nuances intriguantes dérivées de la nature, réparties en deux collections distinctes – la première a été créée en 1931 (avec une large palette de tons neutres et de nuances profondes aux éclats de pierres précieuses) et la seconde en 1959 (apportant des teintes plus audacieuses). Toutes les nuances sont fondamentalement architecturales, naturellement harmonieuses et peuvent être associées entre elles pour obtenir une multitude de combinaisons pertinentes. Le Corbusier n’était nullement fermé à l’idée d’intégrer les couleurs primaires dans ses projets ; aussi, il n’est pas surprenant de repérer des couleurs très pigmentées dans sa Polychromie Architecturale. Le  32020 Bleu Outremer 31 de la collection de 1931 collection était l’une des couleurs primaires préférées de l’architecte, souvent associée au 4320A Rouge Vermillon 31, issu de la même collection. Le 4320W Le Jaune Vif a été ajouté dans la collection de 1959 et utilisé pour de nombreuses créations signées Le Corbusier.

D’un point de vue théorique, les couleurs primaires sont le point de départ – pour ne pas dire la racine – de toutes les autres couleurs. Pour autant, nous restons bien conscients que la couleur n’est pas une science exacte. Par exemple, mélanger des peintures de couleurs différentes nous amène sur un autre terrain et vers d’autres constats : lorsque l’on mélange un bleu outremer et un rouge de cadmium, on obtient non pas un violet intense et profond, mais une sorte de brun indescriptible. Les couleurs primaires sont toujours au sommet de n’importe quelle structure de couleurs : vous devez les envisager comme les trois parents originels de toutes les générations de couleurs à venir. Par définition, les couleurs primaires sont les couleurs les plus utilisées. Mais il est intéressant de voir l’effet produit lorsque l’on place à leur côté des couleurs secondaires ou tertiaires : l’œil  fait automatiquement ressortir les couleurs primaires au sein d’une palette mixte et toutes les couleurs du nuancier nous apparaissent de fait plus pigmentées.

L’Unité d’habitation de Marseille suscite l’enthousiasme des architectes du monde entier : elle est considérée comme l’un des plus beaux exemples de l’influence brutaliste, toutes époques confondues.  Le Corbusier a mis en avant des couleurs primaires lumineuses et impactantes en jouant sur différentes combinaisons et les a appliquées sur l’un des matériaux qu’il affectionne le plus, le béton, au niveau de ses célèbres brise-soleils, aussi bien sur la façade qu’à l’intérieur de la bien nommée « Cité radieuse ». Dès ses premiers croquis, Le Corbusier a imaginé ce grand espace muli-fonctions en couleurs et les trois couleurs primaires sont omniprésentes dans tout le bâtiment. Les 337 appartements de l’Unité peuvent accueillir quelque 1 600 habitants. L’édifice abrite également une rue commerçante, un hôtel et il est surmonté par un vaste toit-terrasse.

L’utilisation de couleurs primaires dans un design ajoute une pointe d’audace et de plaisir. Cela favorise l'activité et l'apprentissage – c'est pourquoi les couleurs primaires sont si souvent utilisées dans les écoles maternelles et les lieux qui visent à promouvoir un esprit de dynamisme et de vivacité. Le rouge est une couleur liée à la chaleur, au courage, à la passion et à l’intensité. Il symbolise la chance et la bonne fortune dans de nombreux pays. Il revêt une dimension exotique et peut être le signe d’un coup d’éclat, mais il est également largement inspiré de la nature – pensez au rouge d'un piment ou au pétale délicat d'un coquelicot : ces deux références peuvent servir de source d'inspiration ou de cadre pour des schémas où une couleur primaire utilisée de manière « pure » serait un acte trop direct, trop frappant. Quoiqu’il en soit, et quel que soit le mode d’application du rouge, ses accents captivants et l’exhubérance de cette couleur peuvent se suffire à eux-mêmes pour apporter une touche de drame et d’intrigue.

Le Bleu Outremer 31 32020 proposé par Le Corbusier est une couleur résolument magique. Nous sommes face à un classique vibrant, inspirant, édifiant et rafraîchissant. Bien qu'il s'agisse de la couleur la plus appréciée, il est surprenant que le bleu soit la couleur naturelle la plus rare (à l'exception de la mer qui couvre environ 71 % de la surface de la terre). Imaginez un bois débordant de jacinthes des bois ou un champ rempli de bleuets, et vous reconnaîtrez instantanément le lien entre le bleu et la nature. Le bleu de cobalt n'est devenu accessible qu'au XIXe siècle, au moment où il a commencé à être fabriqué de manière synthétique. La base riche d'un bleu primaire ajoute de l'intemporalité et une intensité certaine, tout en apportant le calme et la paix. Plusieurs enquêtes tendent à montrer que les individus sont particulièrement productifs lorsqu’ils travaillent dans une pièce peinte en bleu.

Le Jaune Vif 4320W a une teinte ocre moutarde presque brillante. Il s’agit là d’une couleur primaire très polyvalente, pouvant être intégrée à presque tous les schémas. Le jaune apporte de la joie ; il se présente comme une couleur complexe, chaleureuse, lumineuse et éminemment architecturale. Il réfléchit la lumière et remplit les gens de joie, de bonheur et d'espoir. Les teintes jaunes sont considérées comme des vecteurs de bonheur – pensez à tous ces emojis qui envahissent nos réseaux sociaux. L'introduction d'un jaune vif intense dans un schéma est bien accueillie par la plupart des individus car il nourrit cette sensation de chaleur : même lorsqu'il est utilisé en tant que couleur d'accent, il  un effet positif sur l'humeur grâce à ses effets ensoleillés et stimulants sur le plan mental. Il ouvre le chemin de l'optimisme, de la spontanéité et d’une énergie ambitieuse.

Le Modèle de Couleurs 2, moins conventionnel, créé en 1878 par Ewald Hering, a créé un schéma composé de quatre couleurs primaires, mettant en avant le rouge, le jaune et le bleu du Modèle de Couleurs 1, mais reconnaissant également le vert comme couleur primaire. Sur cette base, il nous serait possible de pourrait de considérer le Vert 59 4320G de la collection 1959 de Le Corbusier comme couleur primaire, caractérisée par sa très grande adaptabilité et une possible utilisation dans la plupart des scénarios.

Nombreuses sont les personnes qui semblent réticentes à faire un usage régulier et assumé des couleurs primaires, mais il est intéressant de noter que Le Corbusier pensait que les murs de couleur étaient l'épine dorsale de n’importe quel espace intérieur investi d’une fonction centrale. De nos jours, de nombreux designers d'intérieur et architectes perçoivent souvent les murs de couleur comme étant un tant soit peu clichés. Dans nombre de ses créations, Le Corbusier a utilisé la couleur pour, d'une part, mettre en valeur le volume d'un espace et, d'autre part, mettre en avant des objets spécifiques. Il existe de multiples façons d'incorporer des couleurs primaires dans un schéma, que ce soit en opérant un blocage des couleurs, en les incorporant au moyen d'une couleur d'accent ou intégrant au schéma des couleurs complémentaires ou supplémentaires sur la roue chromatique. Dans toute conception, il est toujours important de transmettre un message, d'exprimer avec précision la manière dont l'utilisateur s’appropriera un espace.  C’est pourquoi il est essentiel créer un espace ayant sa propre identité et à même de faire naître des émotions. Laissez-vous inspirer par les couleurs primaires et n’hésitez pas à arrêter votre choix sur l’une d’entre elles : rappelez-vous que ce sont des couleurs extrêmement architecturales et que nous devons donc en faire bon usage!

Lesen Sie weitere spannende Artikel :

La philosophie de la couleur dans l’architecture et le design – Le gris (Tout sur l’échelle des gris) – Partie III. »

La philosophie de la couleur dans l’architecture et le design – Le gris (Une histoire dorianesque)»



Commentaires

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

* These fields are required


Vous pouvez également être intéressé par