La philisophie de la couleur dans l’architecture et le design – Partie III (Le vert plante le décor)

Si l’on en croit les scientifiques, nos yeux n’ont besoin d’opérer aucun ajustement lorsqu’ils perçoivent la couleur verte. Cela s’explique par le fait que le vert se trouve au centre du spectre de couleurs. Ce sont les propriétés rassurantes et apaisantes du vert qui trouvent un écho auprès d’un si grand nombre de personnes. Dans le Coran, le paradis est décrit comme un lieu de printemps éternel et de bonheur perpétuel, un monde dans lequel les individus portent des bracelets en or et des vêtements de couleur verte, conçus dans la plus noble des soies et le plus raffiné des brocarts. Dans la même lignée, la Bible se réfère au vert comme étant la couleur de l’immortalité, un symbole de résurrection et de printemps. Une grande partie des associations que nous opérons lorsque nous nous trouvons face à cette couleur est liée à des phénomènes naturels, et c’est précisément cette idée qu’a suivie Le Corbusier au moment de créer ses neuf ambiances.

Dans cet article, nous abordons les ambiances Paysage et Sable I – l’ambiance Paysage intègre trois nuances de vert comme base murale, tandis que l’ambiance Sable I propose trois couleurs murales neutres, combinant des nuances grises, bleues et 6 teintes de vert pour les nuances complémentaires. Le Corbusier a pensé ses 9 ambiances de manière à ce qu’elles reflètent des effets spécifiques des couleurs et qu’elles déclenchent des manifestations fondamentales sur le plan sensible. Le maître a choisi astucieusement le nom de ses ambiances, de manière à ce que chaque nom décrive parfaitement l’ambiance créée.

Comme toutes les autres ambiances, « Paysage » offre des possibilités d’interprétation multiples, à travers lesquelles il est possible d’atteindre l’harmonie parfaite. Dans l’ambiance « Paysage », on est immédiatement frappé par la fraîcheur printannière des verts, lesquels donnent l’impression d’être projeté dans un cadre extérieur par une belle journée de printemps, avec des touches de vert clair qui émergent en toile de fond et créent une sensation de renouveau.

À l’époque antique, les Romains exprimaient un véritable respect envers la couleur verte, symbole de Vénus, déesse des jardins et des vignes. Les couleurs complémentaires de « Paysage » correspondent à différentes teintes de rouge ocre, de brun, de rouges, de couleur crème, de blanc et de gris intermédiaire. Lorsque l’on observe la roue des couleurs, le vert se situe diamétralement opposé au rouge et dégage un équilibre naturel, réconciliant les teintes chaudes avec les teintes froides.

Les tulipes sont parmi les premières fleurs à éclore au printemps et cette image de floraison est très fortement présente lorsque l’on regarde chacune des trois ambiances Paysage. Face à la présence de la nuance 32090 rouge vermillon 31 – un rouge profond et dynamique, combiné à n’importe lequel des trois verts (32051 vert 31, 32052 vert clair et 32053 vert jaune clair) –, il est facile de s’imaginer déambulant au Festival annuel de la Tulipe au Parc de l’Indépendance de Morges, en Suisse : un signe de l’arrivée du printemps, des chants d’oiseau tout autour de nous et le sentiment d’un optimisme retrouvé, au fur et à mesure que les températures montent et que les saisons se suivent. Les autres couleurs complémentaires de l’ambiance Paysage sont des nuances plus subtiles de rouge ocre, de brun et de couleur crème, lesquelles sont des couleurs éminemment architecturales, discrètes mais aussi solidement ancrées à la terre, offrant de ce fait une sensation de confort. Le rouge ocre et les teintes de Sienne mettent en valeur les sols en bois et les pièces chaleureuses et cosy. Les teintes roses introduisent un sentiment de compassion, de cohésion avec soi-même et d’apaisement physique. Les couleurs complémentaires nous rappellent également les nombreuses teintes chair qui sont déclinées à travers le monde et diffusent un sentiment d’inclusion et de bien-être.

Dans l’ambiance Sable I de Le Corbusier, les trois teintes murales (en d’autres termes, les couleurs d’arrière-plan) sont les nuances 32060 ocre, 32082 orange pâle et 32131 ombre brûlée claire. Il s’agit de trois teintes subtiles, neutres et apaisées, qui rappellent à leur manière un effet chatoyant sur le sable. Six des couleurs complémentaires sont des variantes de vert. Il est intéressant de noter que deux de ces verts sont aussi des couleurs murales dans l’ambiance Paysage ; mais la façon dont les couleurs sont présentées impacte directement la manière dont elles sont réfléchies et impriment notre rétine, modifiant de fait l’effet produit.

« La couleur est intimement liée à notre être ; chacun de nous a peut-être sa couleur ; même si, souvent, nous l’ignorons, nos instincts ne peuvent pas se tromper. » Le Corbusier

En ce qui concerne nos lieux de vie, nombre d’entre nous habillent leur maison tout comme ils s’habillent eux-mêmes : le lieu reflète notre humeur et ce qui nous inspire. La philosophie de la couleur est un domaine des plus fascinants ; la couleur est un phénomène impressionnant. Il suffit de penser aux effets bénéfiques des nuances de vert sur le plan psychologique. Dans un cadre de verdure, nous serons très certainement en mesure de trouver de l’eau, symbole de vie, d’équilibre et d’harmonie, signal positif pour notre passage sur cette planète. Le vert, et tout spécialement les verts de l’ambiance Paysage, débordent de vie et d’énergie – ils sont revigorants, rafraîchissants, et peuvent libérer la plus grande motivation et les plus belles inspirations.

Lire d'autres articles passionnants:



Commentaires

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

* These fields are required


Vous pourriez aussi être intéressé par