Kaléidoscope de la Polychromie – Munich dans un ravissement de couleur

 

À l'occasion de la Munich Creative Business Week, la plus grande foire du design allemande, et du Bloggermarkets 2018, bdia (Association des architectes d'intérieur allemands) a organisé, le 3 mars, en collaboration avec le journal local munichois MUCBOOK, un événement exceptionnel au sein de l'hôtel temporaire THE LOVELACE, en plein cœur de Munich. Architectes et représentants de la scène créative se sont retrouvés pour une grande fête destinée à mettre en relation tous les métiers du secteur. Au cœur du lieu-même de l'événement avaient été placés 9 grands prismes de couleur, disposés tel un paravent suspendu en hauteur dans le foyer de l'ancienne Landesbank (la banque régionale) de Munich.

 


Avec ces panneaux de couleur, le cabinet d'architecture d'intérieur meierei a conçu un cadre visuel extraordinaire, avec un élément qui fait toute la différence : la conception de la couleur intègre les 63 couleurs de la Polychromie Architecturale de Le Corbusier, répartie sur un ensemble de 18 panneaux. Ces derniers étaient disposés sur un socle réfléchissant, conçu par bdia tout spécialement pour cet événement.

Dorothee Maier, qui dirige le cabinet d'architecture meierei avec son époux, Andreas Utzmeier, nous explique le concept des prismes et comment elle crée un bruit de couleurs par le biais de la mise en place et du concept de la couleur.

 

Kaléidoscope de plein-pied

Les constellations de couleurs sont arrangées dans le but de créer un dialogue de couleurs intense pour le spectateur. « Notre priorité était de montrer les couleurs dans toute leur puissance, sans que rien ne distraie le regard, c'est pourquoi nous avons décidé de combiner les couleurs sur un ensemble de neuf panneaux intégrant chacun sept couleurs de Le Corbusier. » Madame Maier était décidée à intégrer chacune des 63 couleurs, même si cela a fait émerger des combinaisons très habituelles. Mais la rupture esthétique reste un souhait : « Faire émerger des combinaisons de couleurs auxquelles on ne s'attendait pas est quelque chose qui nous a beaucoup enthousiasmé, tout particulièrement lorsque ce sont les couleurs historiques qui apparaissent au sein de formes modernes. Nous voulions disposer les couleurs de façon à créer une certaine impression spatiale. Cela est permis par la forme géométrique des triangles. Chaque panneau de couleur apparaît deux fois, mais en les plaçant en opposition, à 180°, sur la face arrière - pour souligner l'effet de variété des couleurs. »

 

En fonction de la façon dont chacun se déplace entre les panneaux ou les regarde depuis l'extérieur, un jeu de couleurs se met en place, les couleurs sautant littéralement de la gauche vers la droite. « Un bain de couleurs dans lequel on peut se promener en marchant, et qui crée un véritable bruit grâce aux éléments assemblés sur un axe. Je vois l'installation comme un kaléidoscope coloré - une machine à laver optique dans laquelle la peinture vous aspire, il n'y a qu'à se laisser prendre dans le tourbillon ! »

« Notre concept ne se résumait pas à un arrangement coloré, mais il s'agissait que certains panneaux soient dans l'harmonie et les tons bien ajustés, tandis que d'autres combinaisons de couleurs sont très vives et originales. » Dorothee Maier explique que les constellations inhabituelles doivent créer délibérément une surprise ou une provocation ; la monotonie de l'homogénéité doit être interrompue. « Vous devez ressentir la provocation lorsque vous regardez les prismes et vous devez vous sentir perturbé par leurs combinaisons de couleurs et puis vous demander : qu'est-ce que la couleur est en train de me faire ? ».


« La couleur, c'est toujours une histoire de séduction ! »

 - Dorothee Maier - 


« Bien entendu, la lumière joue elle aussi un rôle important dans la disposition des éléments », explique Madame Maier: « La qualité de la couleur est créée par la lumière qui tombe sur elle - les pigments sont révélés comme il se doit - le jeu de réflexion et de couleur illuminée laisse apparaître un aspect tout à fait nouveau. L'interaction des couleurs est séduisante ; je crois que la couleur, c'est toujours une histoire de séduction. »

En réalité, la présentation de l'installation à Munich est une réutilisation des prismes qui avaient été créés en 2015 pour le stand de KEIM, à l'occasion la foire de HOGA. La Polychromie Architecturale est un monde de couleurs construites les unes par rapport aux autres et dont les combinaisons sont aussi nombreuses qu'harmonieuses, explique l'architecte d'intérieur. « Nous voulions donner vie aux couleurs et montrer leur impact maximal, c'est pourquoi nous avons choisi la gamme KEIMFARBEN's poLyChro®, une peinture minérale de haute qualité, appliquée sur les panneaux par un peintre. »

Durant la phase de conception des panneaux de couleur, le cabinet de design intérieur a décidé d'installer quelques interrupteurs de la marque JUNG, dans les mêmes tons Le Corbusier. « Nous étions excités à l'idée que les interrupteurs soient de la même couleur que le mur et disparaissent littéralement sur cette surface, qui par ailleurs offre une texture tout à fait unique - un produit de très haute qualité ! »

 

Retrouvez ici un autre article sur le design d'intérieur plein d'extravagance de meierei: L’architecture d’intérieur comme expérience corporelle intégrale – éléments de mise en scène d’un intérieur



Écrire un commentaire

* These fields are required

Commentaires

Pas de commentaires


Cela pourrait également vous intéresser

Utilisation de cookies

Pour organiser notre page Web de manière optimale pour vous et pouvoir améliorer d'unefacon continue, nous utilisons Cookies. Quelques-uns de ces Cookies demandent votreapprobation catégorique. S'il vous plaît, êtes d'accord avec l'application de Cookies pourpouvoir utiliser toutes les fonctions de la page Web.