L’enchantement par la couleur – La Polychromie Architecturale de Le Corbusier dans l’hôtel design Miramonte

Vu de l’extérieur, le style années 1960 sans fioritures de l’Hôtel Miramonte, situé dans la ville autrichienne de Bad Gastein, est plutôt insignifiant. À l’intérieur, cependant, les pensionnaires sont littéralement submergés par une vague de couleur synonyme d’enchantement. Après l’acquisition du lieu, les propriétaires ont souhaité retrouver tout le charme des années 60, sans changer pour autant tout l’hôtel. Ils ont donc opté pour un concept qui préserve et renforce le caractère unique de l’hôtel en alliant l’ancien et le neuf.

 

Le propriétaire, M. Ikrath, a commissioné le spécialiste de la couleur Ernst Muthwill pour le design et la mise en œuvre. Ce dernier décrit la première étape dans la définition d’un concept : « On devrait toujours prendre en compte le potentiel existant et l’intégrer dans le nouveau concept. Un élément qui présente des qualités et a perduré pendant plusieurs décennies devrait être apprécié à sa juste valeur et mis en évidence. Il s’agit de compléter l’ancien et de le réconcilier avec les temps présents. » Tout d’abord, Ernst Muthwill et son équipe ont fait le point sur l’inventaire à l’intérieur du bâtiment. Il y avait là des boiseries et un sol en pierre dans une teinte vert-noir, ainsi que des parquets en bois, remis à neuf au cours de l’opération de rénovation. Le point le plus important de l’inventaire, cependant, est de se rappeler qu’il s’agit de construire sur une base de couleurs préexistante. Le procédé retenu par l’équipe pour penser le design est extrêmement important aux yeux de M. Muthwill, car il est convaincu qu’il est possible de percevoir, au travers des diverses impressions sensorielles de différents experts, le tableau général. Le designer de la couleur ne s’est pas particulièrement intéressé, dans un premier temps, aux teintes individuelles, mais plutôt à l’atmosphère générale. Un point qui était également essentiel pour les propriétaires : l’hospitalié ! Au travers d’une conception de la couleur individuelle pour chaque pièce, ils souhaitaient accueillir les clients en jouant sur la couleur. Grâce à sa profession d’architecte, M. Ikrath est familier des couleurs architecturales de Le Corbusier et voulait faire des expérimentations sur cette base dans son hôtel, et utiliser les couleurs de manière concrète. Il était convaincu par l’intensité et la profondeur extraordinaires de la couleur atteinte par les peintures murales de KEIM, l’un des deux fabricants disposant d’une licence pour la Polychromie Architecturale. Le fabricant suisse KABE (Karl Bubenhofer AG) produit les couleurs architecturales originales de Le Corbusier sous forme de peintures en émulsion et de laques.

  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM
  • Hôtel Miramonte en les couleurs de Le Corbusier ©KEIM

 

La Polychromie Arhitecturale de Le Corbusier : un enchantement par la couleur

 

Pour la conception de la couleur d’un hôtel, on dispose toujours de plus de liberté que dans des espaces privés, selon Ernst Muthwill. L’équipe a fait part de ses conseils et a précisé de quelle manière elle pouvait compléter l’existant, en créant un espace confortable et en exploitant tout son potentiel. Parce qu’une couleur n’existe jamais seule, mais entre toujours en interaction avec les autres – et c’est ainsi qu’elles modifient l’espace dans un jeu commun. Grâce aux réflexions, aux suggestions et aux objections de l’équipe tout entière, le design de la couleur a connu divers développements jusqu’à ce que soit trouvé le bon concept chromatique. Par exemple, les intervenants ont choisi d’utiliser le gris clair et le bleu clair dans de petites pièces pour leur donner l’air d’être plus grandes. La ville du spa est connue pour ses eaux thermales ; de ce fait, on a souhaité faire référence, dans la salle de yoga, au pouvoir curatif millénaire de l’eau qui parcourt les environs : le gris-bleu renforce les éléments par la couleur, le sol en pierre et le bois font de même de par leur nature matérielle. Le bois préexistant, ainsi que le sol en pierre sombre qui parcourt l’édifice, sont en adéquation avec toutes les couleurs retenues pour le concept, affirme le designer de la couleur.
Dans l’entrée, le client est accueilli par les couleurs d’un bleu outremer profond, le 4230T bleu outremer foncé, le 4320N bleu outremer 59 et le 32031 céruléen vif, particulièrement lumineux. La salle à manger est empreinte de l’énergie du 4320S orange vif, complété par un lumineux 4320C rose vif et stabilisé par le délicat 32034 céruléen pâle, comportant de légères nuances bleues-vertes, ainsi que par le 32032 céruléen moyen et le 4320K bleu outremer 59. Le bar, avec une composition outremer, a quelque chose d’atmosphérique dans sa combinaison des couleurs 32090 rouge vermillon 31, le rouge cinnable clair et dynamique, le 4320L ocre jaune claire (une couleur profonde et chaleureuse) et la douceur du 32019 rose pâle, une couleur bien dosée.

 

La couleur, c’est le zeste de la vie

 

Avec l’aide du nuancier de couleurs de Le Corbusier, il n’a pas été bien difficile de choisir des nuances appropriées parmi les 63 couleurs de la Polychromie Architecturale. Ernst Muthwill aime le fait qu’un cadre soit donné, les couleurs sont en quelque sorte « pré-sélectionnées ». « De nos jours, il y a un nombre infini de couleurs, mais malheureusement il y a aussi d’infinies possibilités de les utiliser de manière complètement inappropriée. Les couleurs de Le Corbusier prouvent qu’elles sont à la fois classiques et intemporelles, modernes et toujours combinables de manière harmonieuse. Même lorsque l’on ajoute des textiles et d’autres matières, les couleurs se marient parfaitement à tout ce qui existe ! » Grâce à son travail en tant qu’artiste, M. Muthwill a eu des expériences similaires à celles qu’a pu avoir Le Corbusier. Cela l’aide à visualiser le potentiel d’une pièce. Pour lui, la valeur de la couleur est évidente : « La couleur, c’est le zeste de la vie, il suffit simplement de la choisir avec le cœur ! »

 

 

Droit d'auteur de la photographie
©KEIM


Écrire un commentaire

* These fields are required

Commentaires

Pas de commentaires

Cela pourrait également vous intéresser

Utilisation de cookies

Pour organiser notre page Web de manière optimale pour vous et pouvoir améliorer d'unefacon continue, nous utilisons Cookies. Quelques-uns de ces Cookies demandent votreapprobation catégorique. S'il vous plaît, êtes d'accord avec l'application de Cookies pourpouvoir utiliser toutes les fonctions de la page Web.