© FLC/ADAGP

Les maisons Le Corbusier de la Weissenhof-Siedlung

Stuttgart – Schlossplatz, les œuvres d’Otto Dix, le musée Porsche ou Mercedes-Benz, la tour de la télévision ou encore les maisons des numéros 13 et 15 du quartier de la Weissenhof signées Le Corbusier et Pierre Jeanneret. La maison individuelle n°13 est basée sur le modèle-type des « maison Citrohan » développé par Le Corbusier dans ses études de 1920-1922. La réalisation a été confiée à Alfred Roth, qui était présent sur les lieux pendant les quelques mois qu’ont duré ces travaux d’envergure. La « maison double » pensée par Le Corbusier (deux maisons jumelles) est une parfaite illustration des bouleversements apportés par l’architecture moderne et une véritable œuvre d’art en matière de design de la couleur. La maison individuelle et la maison double sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis juillet 2016.


 

Une chose que les connaisseurs sont bien souvent les seuls à savoir : la Weissenhofsiedlung (le « lotissement de la cour blanche », littéralement) a été construite en 1927, dans le cadre de l’exposition d’architecture « Die Wohnung » (« Le logement »), organisée par le Deutscher Werkbund et financée par la Villle de Stuttgart. 17 architectes de renommée internationale, parmi lesquels les grands Walter Gropius, Peter Behrens, Hans Scharoun et Le Corbusier, travaillent sous la direction artistique de Ludwig Mies van der Rohe. L’objectif annoncé est la construction de bâtiments innovants qui offriront un habitat sain et fonctionnel.

En se basant sur la Weissenhofsiedlung de Stuttgart, un total de six lotissements répondant aux objectifs du Werkbund ont été construits, entre 1927 et 1932, à Stuttgart, Brno, Breslau, Zurich, Vienne et Prague (vous pourrez trouver des informations plus complètes sur chaque Werkbundsiedlung ci-dessous). Tous ces lotissements ont considérablement influencé les tendances architecturales du 20e siècle. Les bâtiments ont une valeur patrimoniale et culturelle très forte. L'histoire des lotissements du Werkbund reflète les mutations sociales du 20e siècle en Europe et le réveil démocratique qui a suivi la Première Guerre mondiale.

 

 

« Deux types de maisons complètement différents ont été présentés à Stuttgart. L'un d’eux correspondait à une nouvelle expression de la vie, libérée de toute restriction artificielle.»

- Le Corbusier -

  • © Ludwig Mies van der Rohe / MoMa New York Werner Gvaeff, VG-Bildkunst Bonn/ADAGP
  • Photo : Dr Lossen et Co 1927 © FLC/ADAGP

Tout vient à point à qui sait attendre – Des locataires pour le bâtiment Le Corbusier de Stuttgart

À la différence des autres bâtiments du lotissement de Stuttgart, les constructions de Le Corbusier et Pierre Jeanneret n’ont trouvé leur premier locataire qu’en novembre 1928. Anton Kolig (professeur à l'Académie des arts voisine) emménage dans la maison double avec sa famille pour une période de trois ans. Puis, en 1931, les premières rénovations ont lieu, le toit-terrasse ouvert devient un espace de vie fermé, les placards sont démolis et des cloisons sont mises en place. La maison perd peu à peu son caractère d’origine. En 1964, la moitié droite de la maison a également perdu son plan de départ à l’étage. Aucune importance n’est accordée au choix de couleurs opéré par Le Corbusier ; il est même ignoré et les espaces sont repeints.

Sur les traces de la coloration selon Le Corbusier

 

Les réparations entreprises en 2005 se sont basées sur les instructions de Le Corbusier en matière de couleur, sur les constats qui avaient été faits en 1982, en 2004 et en 2005, mais aussi en prenant en compte les différentes couleurs qui avaient pu être retenues par Alfred Roth. Les nouveaux travaux de peinture ont été réalisés par Keimfarben GmbH, en utilisant une peinture au silicate. Des analyses microscopiques ont été réalisées dans les espaces intérieurs afin de pouvoir avoir une idée plus exacte de la coloration originale du bâtiment. La couleur a été utilisée comme une partie essentielle de l'architecture. La maison individuelle, par exemple, a une forme cubique qui semble flotter au-dessus du sol grâce aux pilotis apparents, au sous-sol en retrait et aux murs colorés.

La visibilité du bâtiment est également soulignée par les façades colorées. Des tons bruns proches de la teinte 32120 terre sienne brûlée 31 ou 4320D terre sienne brûlée 59 ainsi que des couleurs anthracite ont été intégrés en utilisant des peinture d’intérieur haut-de-gamme de la série KEIM Optil. Dans les pièces intérieures, des couleurs Terre de Sienne proches de la teinte 32121 terre de sienne brique, des tons ocre similaires au 4320L ocre jaune clair et des tons bleus comparables au 4320T bleu outremer foncé ou au 32020 bleu outremer 31 ont été appliquées en ayant recours à des produits de la gamme KEIM Reversil. Les premières tentatives de polychromie, telle que Le Corbusier l’évoque dans son œuvre complète, concernent les intérieurs des maisons La Roche et Jeanneret en 1923. Bien que Le Corbusier n’aie publié le premier recueil de la Polychromie architecturale qu'en 1931 pour Salubra, des comparaisons peuvent être faites ici. L'idée de base de Le Corbusier selon laquelle les couleurs ont le pouvoir de modifier une pièce, de rendre les objets changeants et de déclencher des réactions émotionnelles et physiques est déjà d'actualité. Il faut par ailleurs souligner qu’il n’est aucunement besoin d’utiliser de nombreuses nuances de couleurs différentes pour obtenir les effets positifs souhaités. Il suffit de penser à la Polychromie Architecturale – 63 couleurs de premier choix et harmonieuses suffisent amplement. Après tous les changements que la maison a pu subir, le mobilier et les couleurs ont presque retrouvé leur état d’origine, grâce à la documentation originale et au grand travail des restaurateurs.

 

 

« La couleur est… un déclencheur d’effets puissants. La couleur est un facteur de notre existence. »
- Le Corbusier -

«Ce sont deux types de maisons complètement différents qui ont été présentés à Stuttgart. L’un correspondait à une nouvelle expression de la vie, libérée de toute restriction artificielle. Il était le résultat de dix ans de recherche sur le type de maison Citrohan. La construction du toit et les fenêtres ont été standardisées, un grand salon contrastait avec les pièces plus petites, dont les dimensions auraient pu être réduites avec l’accord de l'administration de la Ville. » Extrait de Le Corbusier, Œuvre complète, Volume 1, 1910-1929

*Vu que Le Corbusier n'a conçu la première collection de Polychromie architecturale pour Salubra qu'en 1931, seules des comparaisons peuvent être faites ici.

 

Adresse

Weissenhofmuseum, Maison Le Corbusier
Rathenaustrasse 1
D-70191 Stuttgart
www.weissenhofmuseum.de

 

L’accès au lotissement est libre, sans limites d’horaires. Merci de bien vouloir respecter la propriété privée et les habitants des lieux.

Des visites guidées ouvertes à tous ont lieu tous les jours sauf le lundi à 15h00. Des visites supplémentaires sont organisées les dimanches et jours fériés à 11h00. Merci de bien vouloir consulter la page du musée de la Weissenhof avant votre visite pour prendre connaissance de toutes les informations utiles.

 

  • Photo: Keimfarben © FLC/ADAGP
  • ©Fondation Le Corbusier
  • Salubra  ©FLC/ADAGP

Les autres lotissements du Werksbund à travers l’Europe

En date du 31 mars 2020, la Commission européenne a octroyé le label de Patrimoine européen aux lotissements du Wekrbund construits en Allemagne, en Pologne, en République tchèque et en Aurtiche.

Autriche, Vienne                La Werkbundsiedlung de Vienne
Adresse: 1130 Vienne – Woinovichgasse et environs
La Werkbundsiedlung de Vienne a été construite en 1932 sous la direction générale de Josef Frank, qui avait déjà été impliqué dans le projet de Weissenhofsiedlung de Stuttgart en 1927. Les maisons de la Werkbundsiedlung de Vienne sont toutes habitées et remplissent donc toujours leur fonction d'origine.

République tchèque, Prague     Baba-Siedlung
Adresse: 160 00 Praha 6 – Dejvice et environs
Ici, ce sont pas moins de 33 bâtiments qui ont été construits en 4 ans à peine, à partir de l’année 1932. La Baba-Siedlung est un très bel exemple de l’architecture de l’entre-deux-guerres, notamment en ce qui concerne le sens des proportions et la conception du paysage.

Suisse, Zürich                     Werkbundsiedlung Neubühl
Adresse: 8038 Zürich – Nidelbadstrasse et environs
Le Werkbundsiedlung Neubühl compte parmi les lotissements modèles de ce que l’on appelle la « Nouvelle construction ». Elle a été construite entre 1930 et 1932. Les architectes Paul Artaria, Max Ernst Haefeli, Carl Hubacher, Werner Moser, Emil Roth, Hans Schmidt et Rudolf Steiger ont conçu toutes les maisons du lotissement Neubühl au sein d’un bureau de construction commun, en se basant sur les mêmes détails.

Pologne, Breslau                  Lotissement WuWA
Adresse: 50-141 Wroclaw – Wróblewskiego et environs
Après l’écho mondial rencontré par l’exposition de Stuttgart, une autre grande exposition d’architecture a été organisée à Breslau en 1929, sous le titre WuWA, pour « Wohnung und Werkraum-Ausstellung » (Exposition consacrée au logement et aux ateliers). L’objectif était de mettre en avant de nouvelles formes d’habitat et de lieux de travail. La ville Breslau a été détruite à plus de 80 % pendant la Seconde Guerre mondiale, mais, heureusement, le lotissement est demeuré presque intact.

République tchèque, Brünn           Siedlung Nový dům
Adresse: 616 00 Brno – Drnovicá entre autres
Ce lotissement a été construit en 1928 dans le cadre de l'Exposition de la culture contemporaine en Tchécoslovaquie. Le sujet était la présentation d’un espace de vie moderne et financièrement abordable, en priorité pour les jeunes familles.

  • Maison Lurcat à Vienne ©Christoph Eckelt
  • Baba-Siedlung Werkbundsiedlung Prague maison Gocar ©Christoph Eckelt
  • Werksbundsiedlungen en europe  © werkbund | estates

 

Sources:

https://lecorbusier-worldheritage.org/en/maisons-de-la-weisenhof-siedlung/
https://weissenhofmuseum.de/
https://werkbund-estates.eu/
http://www.fondationlecorbusier.fr/
Keimfarben GmbH - Ausgabe der Serie „erhalten & gestalten»

 

Photos:

Le Corbusier Croquis Weissenhof-Maisons ©FLC/ADAGP
vue générale de 1927 © Ludwig Mies van der Rohe / MoMa New York, Werner Gvaeff, VG-Bildkunst Bonn/ADAGP
Weissenhof maison en noir et blanc Photo: Dr Lossen et Co 1927 ©FLC/ADAGP
Entrée Le Corbusier maison à Stuttgart Photo: Keimfarben © FLC/ADAGP
Salubra livres ©FLC/ADAGP  ©Fondation Le Corbusier
Werkbundsiedlung Vienne et Prague ©Christoph Eckelt
Werksbundsiedlung Vienne (maisons mitoyennes) ©Adsy Bernart
Werksbundsiedlungen en Europe © werkbund | estates

 

Lire d’autres articles passionnants :



Commentaires

Pas de commentaires

Écrire un commentaire

* These fields are required


Cela pourrait également vous intéresser

Utilisation de cookies

Pour organiser notre page Web de manière optimale pour vous et pouvoir améliorer d'unefacon continue, nous utilisons Cookies. Quelques-uns de ces Cookies demandent votreapprobation catégorique. S'il vous plaît, êtes d'accord avec l'application de Cookies pourpouvoir utiliser toutes les fonctions de la page Web.